2020 août

L’ambigüité de plus en plus habituelle d’une leçon magistrale au dernier Meeting de Rimini, de la part de trois philosophes (Borgna, Galimberti et Esposito), ne peut pas entamer la conversion du mouvement de Communion et Libération. Celui-ci reste cloué à l’hérésie spiritualiste de l’Église moderniste post mortem Giussani et intermittente de Pape François. Sans la fidélité à l’éternelle catholicité pétrinienne et non papiste, pas de Salut !

L’accord suprême de tous les Papes avec la Sainte Trinité et la Tradition Magistérielle, à la base et condition indispensable à l’obéissance de toute l’Église et de chaque fidèle catholique… Partons du plus complexe, si bien très facilement justifiable. La nature humaine, que Dieu connaît  parfaitement, est dotée du « Péché originel », donc de la vraie […]

A-t-on remarqué que l’on ne parle presque plus de l’étatisme, alors qu’il continue à se développer même dans des État qui se vantaient de l’avoir vertueusement contenu ? Ses coûts sont devenus tels que la catastrophe annoncée pour certains Pays est devenu l’apocalypse générale inévitable !

Dans un univers nihiliste où même la mort de Dieu est célébrée chaque jour, la prévalence dominante de l’État sur le sacré, même économique, ne peut que préfigurer le désastre entamé. Grâce au Covid pandémique chinois, mais non seulement car l’étatisme était déjà intrinsèque au modernisme de l’État nihiliste et totalitaire embrassé progressivement depuis la […]