2020 juin 21

On est toujours plus terrorisé par l’éclipse du père (définitivement tué par le mouvement du 68), par la mort de Dieu (après une infinie agonie philosophique déjà depuis un demi-millénaire) et par l’actuelle massification politique mondialiste, toujours totalitaire du nihilisme gnostique. Notre civilisation résiduelle et son sort post-moderne sans futur nous désespèrent ! Mais…

Même l’Église catholique, tragiquement encheminée vers l’hérésie moderniste depuis même ses sommets, a l’air d’avoir lâché prise dans le simplisme du réductionnisme gauchiste et politicienne. L’accomplissement écervelé de la destruction de la figure sacrée du père et de son intrinsèque autorité – achevée par le mouvement soixante-huitard – est en train de faire avancer à […]