2020 janvier

Malgré la lutte et les résistances au modernisme depuis plus de quarante ans des trois pontificats post-Concile, la recourant e résumant hérésie dans l’Église, avec l’arrivée de Pape François, a gagné quasi sur toute la ligne. Mais pourquoi aussi le démissionnaire Pape Benoit XVI et Pape saint Jean-Paul II se sont révélés plutôt faibles en la matière bien que leur pouvoir absolu pétrinien ? Même le très haut prestige de leur admiré père Giussani a été bien entamé…

À ce début 2020, avec lequel je souhaite à mes quatre lecteurs (followers) une permanente Épiphanie  ecclésiale, j’entre dans la troisième année de la Fraternité saint Pie X de Bruxelles La liturgie tridentine de cette Fraternité en Belgique où je vis est majoritairement en latin et nous est immédiatement apparue en famille dans toute sa […]

La lecture métabolisée de deux récents petits livres constitue la preuve sur la Foi propre aux catholiques authentiques et, par conséquent, même sur leur ligne politique toujours controverse. Un seul auteur : Stefano Fontana, directeur sous l’immense guide de l’archevêque de Trieste, responsablement encore à la tête du dicastère crucial de la Doctrine Sociale de l’Église. Lequel assure, à lui tout seul, la rigueur et l’incarnation du vrai christocentrisme

Titre du premier livret : « Philosophie pour tous » où, d’une façon simple et essentielle, on démontre comme il n’est pas vraiment possible être des vrais catholiques si on n’a pas calibrée critiquement sa propre philosophie de service, dont tout chrétien est doté. Même si analphabète La subordination des catholiques à la culture nihiliste et païenne du […]

L’interview la plus apparemment « méchante » est celle que l’on se fait soi-même. Elle se rapproche de la Confession sacramentelle où l’espace réservé au « moi » s’effacer au plus haut degré pour réserver la place à la gloire de Dieu, le protagoniste principale et absolu toujours en question. Si mes quatre lecteurs vraiment suprêmes veulent connaître ce que je pense et fabrique, n’ont qu’à lire. Avec critique.

Vous avez dit, monsieur Troiano, que les véritables interviews – c’est-à-dire celles les plus vraies – et leur critique la plus aiguë ne peuvent jaillir que de la conversation réalisée par l’interviewé lui-même. À la condition qu’il se positionne comme face au Créateur qui, seul, est digne de toute véritable gloire… Mais cela pourrait aussi […]