2019 juin

« T’as voté à ces dernières élections européennes pour le parti Peuple de la Famille et tu l’as bien affiché » : m’a-t-on dit des amis. « Alors, tu es contre la Lega de Salvini ? Pourquoi as-tu voté pour un parti plus que minuscule en rendant aussi inutilisables ses par ailleurs très peu de voix ? ». Ils viennent aussi de me s’adresser avec ces mots. Voici ma réponse

Tout était hélas prévu ! Je l’avais écrit à l’avance. Mais, en politique, il n’existe hélas que le résultat quantitatif. Tout de même il y a plusieurs priorités propres à la phase de fondation d’un parti… Les votations en démocratie ont toujours des significations qui dépassent largement le strict résultat comptable, perçu et concernant aux sièges […]

Les malheurs dans la modernité, immergée dans le chaos barbare et toujours fatalement totalitaire, dépendent de la confusion culturelle qui règne parmi les différentes dimensions dans lesquelles patauge la vie humaine. L’étatisme est, dans son origine primordiale, la source des malheurs dans l’immanence par rapport à la suprême et centripète responsabilité de sa spiritualité : l’indispensable caractère urgent d’un parti laïc et identitaire, vraiment complètement chrétien !

Où nait-il vraiment l’horreur de l’étatisme et où on constate ce que c’est dans la société moderne le laïcisme en relation à la laïcité. Laquelle a été « inventée » par le christianisme lui-même Au fonds, le problème central politique de notre ère – à partir de l’antiquité – est toujours le même : il est l’étatisme. Mais […]