2019 mars

Pourquoi Pape François, sans hésitations et après six ans, insiste avec sa ligne ecclésiale intermittente, ambiguë et parfois hétérodoxe, malgré les innombrables critiques parmi les plus éreintantes de l’histoire ? Son obstination moderniste est digne de la « mission » reçue par le groupe Saint-Gall comme mandat de protestantiser l’Église catholique

Le groupe « suisse » est enfin parvenu à faire élire au pontificat le cardinal argentin, après l’échec provoqué par l’élection de Benoît XVI, toujours contre la nouvelle politique relativiste et casuiste Un des protagonistes partisan de la crise actuelle de l’Église, le cardinal Godfried Danneels, vient de mourir ce 14 mars 2019 ici en Belgique, son […]

Les Papes ne doivent pas forcément plaire et les catholiques leur doivent obéissance, en priant et en adorant l’Eucharistie : pour le respect sacré de l’« Unité de l’Église » et du « Dépôt de la Foi ». Les fidèles, toujours critiques, doivent se soumettre, à la condition donc que le pontife suprême « se pose » d’une façon « pétrinienne » et non seulement démagogiquement « papiste »

La foi catholique ne peut être que critique, vigilante et obéissante. Le droit canonique de l’Église prévoit les conflits doctrinaux, même aux dépens du clergé et du Pape non traditionnels Le Pape exprimant des opinions personnelles, dans les cas les plus courants et avec tout le respect con lui doit, ne peut pas prétendre toujours […]