2018 novembre 26

Pourquoi les résultats économiques européens ont été encore une fois très décevants après ce troisième trimestre 2018 ? Et ceci même dans les Pays où les dépenses de l’étatisme d’assistanat et bureaucratique ont été quelque peu limitées et les investissements de modernisation ont été les moins insignifiantes. L’hédonisme à le base de la dénatalité mondiale, fatalement toujours plus clochard, est encore loin d’être identifié en tant que cause principale de la crise économique en cours.

Une crise globale, non seulement économique, complètement imprévue et encore méconnue par ses soi-disant experts qui ont perdu ainsi toute crédibilité, non seulement professionnelle Encore pour une énième fois, les « reprises économiques », annoncées en grande pompe, ont été déçues ou, dans les cas – pourrait-on dire – les meilleurs, considérées très fragiles : vers plus d’aplatissements qu’en […]