2015 février

La dénatalité et les dettes publiques ont produit la colossale crise économique actuelle, dans l’immoral aveuglement escompté du nihilisme. L’exemple de la Grèce n’est pas du tout isolé. Les catholiques aussi ne sont pas restés en reste !

Enfin le monde catholique commence à se réapproprier de son message eschatologique exceptionnellement coïncident avec le problème moderne, apparemment numéro un, de notre ère : celui de la plus colossale crise économique planétaire de l’histoire. Que s’est-il passé et quoi est-il en train de se passer ? L’homme dit moderne a décidé, entre-autres, de générer […]

«Nonni 2.0» (les Grands-pères italiens), mouvement au centre de «l’émergence éducative» à toute dimension: de la conscience de la Tradition à l’horreur du Gender.

Le nihilisme contemporain, c’est-à-dire l’idéologie qui nie l’homme comme créature donc appartenant à l’amour et aux lois du Créateur, se prétend même comme pensée dominante dans notre monde. Tout ce qui est défini «moderne» s’oppose ainsi radicalement à tout ce que l’histoire a distillé et affirmé comme vérité. Le moderne se conçoit très souvent à […]

Droit au travail ? Plutôt devoir ontologique de travailler ! Le droit au travail ne devra jamais vraiment exister.

Dans le premier discours du nouveau président de la République italienne, Mattarella, ainsi que dans les médias et dans la bouche bien rassasiée des syndicalistes, on rencontre cette formule programmatique et standardisée de « droit au travail ». Toute la gauche européenne (mais aussi de centre et parfois de droite !) soutient cette formule complètement Désormais, lorsque j’entends […]

La tendance spiritualiste vers l’intimisme, symétrique au politicisme athée : pourquoi ?

Federico Picchetto publie des articles approfondis et très significatifs dans « Il Sussidiario », quotidien en ligne italien de référence catholique et très proche de Communion et Libération. Il est apparu un de ses papiers le 29 janvier, La solitude du Pharaon, qui peut être pris sérieusement comme comparaison dans mon discours déjà avancé autour du […]