Pape François fait plus que la lavande des pieds comme liturgiquement enseigné et prescrit par Jésus : notre pontife s’est agenouillé pour donner la bise même aux chaussures des fonctionnaires d’une ambassade africaine, abasourdis par ce geste sans précédents. De quelle dérive pleine de complexes multiculturalistes occidentaux vient-il ce geste tant emblématique ?

Outre au fait que tous les évêques – tous ! – des Pays d’émigration sont opposés à l’exode vers les « paradis »… européens, notre pontife devrait être au moins heureux des critiques contre son soutien absurde à l’accueil de masse extracommunautaires et en pleine barbarie L’on connaît bien l’opposition unanime des pasteurs non seulement catholiques, dans les […]

Dans une de ses semaines dites « intermittentes », Pape François avait très justement souhaité que ce soient les catholiques laïcs à prendre l’initiative sur les thèmes du social et de la politique. En effet, il y a trois ans, le parti laïc Peuple de la Famille était fondé, inspiré rigoureusement à la DSÉ (Doctrine Sociale de l’Église). Mais très peu d’évêques ont donné suite à la directive pétrinienne : en effet, le président de l’organe le plus haut des pasteurs italiens, cardinal Bassetti, vient de prendre position, à la faveur des gnostiques européistes (mondialistes), en surcroît de Bruxelles !

Aujourd’hui l’européisme de l’UE (à ne pas confondre avec l’Europe) coïncide avec la position politique du mondialisme anticatholique et post-religieux, toujours gnostique et franc-maçon La société laïque moderne est bien autre chose du laïcisme dominant dans l’univers politique de nos jours, mondialiste et européiste. Lorsque Jésus avait formulé, le premier dans l’histoire, l’idée de la […]

En extrême synthèse, on peut dire que les populations sont en lutte, de nos jours, avec deux partis fondamentaux : les « mondialistes » (idéologiques et totalitaires, donc gnostiques), contre les « populistes » (plutôt religieux dits souverainistes). Pourquoi la vérité définie par le mot « glocalisme », créé par les Californiens au début des années 90, n’a pas eu le succès espéré dans la culture spirituelle et dans la politique opérationnelle ?

Le mot « glocalisme » est formé de la fusion de deux termes en lutte implicite et féroce, mais tout de même infondée : globalisme et localisme, autant inséparables que complémentaires On ne peut être mondialiste qu’en étant localiste, naturellement souverainiste là où on s’est touvé involontairement. Déjà le Latin Sénèque l’affirmait : « Celui qui est partout n’est nulle […]

Il a fallu l’incendie de Notre Dame à Paris pour museler toutes les niaiseries sur le soi-disant « obscurantisme du Moyen Âge ». Tout le monde les a entendues particulièrement intenses à l’occasion du Congrès mondial sur la Famille, entouré à Vérone de l’outrage le plus insultant. La certification, à présent évidente et mondialisée, de l’ignorance auto-coupable du gnosticisme, ferme la bouche aux abrutis du modernisme même le plus idiot !

La cathédrale la plus visités au monde, une fois reconstruite, sera encore plus admirée, avec l’habituelle stupeur muette face à l’incommensurable superficialité contemporaine Le temps des constructions des cathédrales, celui surtout du bas Moyen-Âge, des dits « temps obscurs » a été célébré par l’art de la grandeur humaine, avec toutes ses diverses Muses expressives de la […]

Où commence-t-il le principe de la politique moderne ? De la laïcité ! Sans avoir bien correctement métabolisé le concept de politique laïque, les partis et les religions ne peuvent que se « fonder », dans notre ère post-sécularisée, sur le nihilisme laïciste et sur l’étatisme. C’est-à-dire sur le totalitarisme aujourd’hui le plus dévastateur

L’idée de laïcité a été inventée par le christianisme. Sa formulation, qui n’existait pas, est dans l’Évangile : décrite par Jésus Lui-même avec la fameuse distinction entre Dieu et César Malheureusement je n’ai pas pu assister personnellement au Congrès mondial de Vérone, le WCF (World Congress of Families), ni à la rencontre promue par la Bussola […]

La publication d’une photo d’un groupe souriant LGBT vient de provoquer un grand scandale, dans des médias de différents Pays, avec leurs mains serrés par Pape François. Lequel, à peine quelques jours après à Loreto, a encore réaffirmé, naturellement, la « valeur irremplaçable de la famille constituée de père, mère (et fils) »

J’avais écrit dans mon dernier post que ce Pape poursuit une ligne « intermittente, ambiguë et hétérodoxe ». Encore une fois il l’a confirmé aux fidèles réunis dans la Maison de Jésus à Loreto Certains de mes lecteurs ont reproché mon « péché d’attaquer trop souvent le Pape ». J’ai essayé dans mon post d’expliquer soigneusement que jamais l’Autorité […]

Après le grand boucan blasphème et incontinent, surtout de la gauche qui a essayé de suffoquer le Congrès mondial sur la Famille à Vérone, on comprend le génial slogan anticipé par le parti du Peuple de la Famille : « Vérone doit être défendue mais non soutenue », de son président Adinolfi. Gandolfini, la principale voix organisatrice, à conclusion du Congrès, a réaffirmé de voter à faveur de l’honteuse diaspore des catholiques dans le monde, même si seulement pour un centre-droit, il va de soi, plutôt laïciste

L’évidence a été le centre de l’intervention de Gandolfini à la conclusion du très politisé Congrès véronais : « Les partis ne peuvent pas s’approprier du Family day » : ils l’ avaient contrastés… Dans l’enfer sacrilège et fou de la kermesse, même médiatique, organisée par le nihilisme non seulement gauchiste et coupablement ignorant, le thème de la Famille […]

Pourquoi Pape François, sans hésitations et après six ans, insiste avec sa ligne ecclésiale intermittente, ambiguë et parfois hétérodoxe, malgré les innombrables critiques parmi les plus éreintantes de l’histoire ? Son obstination moderniste est digne de la « mission » reçue par le groupe Saint-Gall comme mandat de protestantiser l’Église catholique

Le groupe « suisse » est enfin parvenu à faire élire au pontificat le cardinal argentin, après l’échec provoqué par l’élection de Benoît XVI, toujours contre la nouvelle politique relativiste et casuiste Un des protagonistes partisan de la crise actuelle de l’Église, le cardinal Godfried Danneels, vient de mourir ce 14 mars 2019 ici en Belgique, son […]

Les Papes ne doivent pas forcément plaire et les catholiques leur doivent obéissance, en priant et en adorant l’Eucharistie : pour le respect sacré de l’« Unité de l’Église » et du « Dépôt de la Foi ». Les fidèles, toujours critiques, doivent se soumettre, à la condition donc que le pontife suprême « se pose » d’une façon « pétrinienne » et non seulement démagogiquement « papiste »

La foi catholique ne peut être que critique, vigilante et obéissante. Le droit canonique de l’Église prévoit les conflits doctrinaux, même aux dépens du clergé et du Pape non traditionnels Le Pape exprimant des opinions personnelles, dans les cas les plus courants et avec tout le respect con lui doit, ne peut pas prétendre toujours […]

À présent j’ai la certitude qu’actuellement même l’unité politique des chrétiens n’est pas possible. Pour des raisons, principalement, d’ignorance théologique relative à la culture ecclésiologique et à ses rapports avec la politique du monde. Le parti laïque d’inspiration catholique n’est pas et ne peut pas être l’Eglise !

Il y a une grave ignorance des cultures des trois institutions du chrétien : celle de l’Église, de sa propre communauté d’appartenance charismatique et celle de son parti politique d’action L’insignifiance des catholiques dans la politique européenne et dans ses différents Pays est bien connue. Surtout que, depuis un quart de siècle, la hiérarchie centrale du […]